Ryu-Legend

Un monde ou les hommes et les dragons vivent en harmonie.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander
Citoyen(ne)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 32
Race : Archange
Rôle : Médecin
Dragon : None
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Lun 14 Avr - 3:53

Dans un coin du marché, sous une tente rouge délavée, les gens s'ammassait en ligne pour y entrer, car il était rare qu'il y ait un guérisseur faisant office gratuitement. Depuis l'ouverture du marché, un homme à cape grise au capuchon rabattut, qui n'était nul autre qu'Alexander, offrait ses soins grâce à de divers remèdes qui pour certain paraissait miraculeux, mais que dans les faits ce n'était que des concoctions de plantes et de produits divers. Ce qui était réellement miraculeux, c'était lorsque certain venait le voir avec des blessures ou des maladies de la peau qu'il enduisait de d'onguent, mais en vérité, tandis qu'il faisait ça, il utilisait ça magie pour réellement guérir. Ça passait inaperçu.

-Voilà qui ira mieux.

Malgrés sa capuche, on pouvait le voir sourire tandis qu'il finissait de faire boire une petite fille atteinte de pneumonie. Il la redonna à sa mère qui partie en le remerciant du fond de son coeur et en chantant quasiment ses louanges pour avoir guérit son enfant. La seul réaction de l'archange fut de la remercier d'un signe de tête.

-Au suivant.

Plutôt que des clients, ce fut trois soldats qui entra. Deux d'entre eux transportaient un quatrième qui était blesser à la tête à première vue, mais on pouvait voir clairement qu'il respirait encore.

-Déposez-le sur la table...

-Si tu es vraiment ce que tu prétends être, tu vas le guérir, sinon tu vas en souffrir.

Ne bronchant en rien, il leur montra à nouveau la table. Alors qu'il déposait l'homme, Alexander l'osculta et trouva la plaie bien peu dangereuse, mais la perte de sang était autre chose. Il sortit un onguent de sous sa cape et en enduit la blessure, ce qui eut pour effet de stopper la saigner. Ensuite, il se mit à lui bander la tête. À ce moment, l'un des soldats, celui qui l'avait menacer, le tira vers l'arrière.

-Qu'est-ce que tu fais? Les autres, tu as pu en guérir comme ça, pourquoi pas notre camarade.

-Je ne fais de faveur qu'aux enfants de la lumière et offre de simple service aux autres.

-Espèce de sale fils de ****.


Le soldat sortit alors son épée pour frapper l'archange qui ne semblait nullement intimider et ne bougeait d'un poil. Il leva son épée pour porter son coup, mais son bras fut arrêter en plein vol par une main qui ne tremblait pas sous l'effort. Le soldat ne comprenait pas tandis qu'Alexander lui tordait le poignet pour lui faire lâcher son épée. Ensuite, il lui tordit le bras dans le dos et s'en servit comme bouclier humain en le maintenant devant lui dans cette position embarassante.

-Maintenant, vous allez partir et me laissez accomplir ma médecine tranquillement.

-Tu peu toujours rêvé chien.


Il jeta l'homme qu'il retenait pour se libérer le chemin. tandis que les deux autres fonçait sur lui. Cela dérangeait Alexander, car il allait surement démolir sa tente. Il avait finalement réussit à avoir un spot tranquille pour quelque temps. L'archange ramassa son bâton de marche. Au dehors, plusieurs gardes entendaient le combat comme si les leur menaient., mais ils furent déçu lorsqu'ils virent l'un des leur sortir de la tente suivit de l'archange qui tenait toujours son bâton.

* Dans quel situation je me suis embarqué? J'aurais pu faire fit de mes sentiments pour cette fois et laissez tomber mon ancienne arrogance. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieri
Citoyen(ne)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 223
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Mar 15 Avr - 2:32

Depuis longtemps, une jeune femme aux cheveux de nuit était assise par terre, sous le soleil brûlant. Les yeux fixés sur une vieille tente rouge, elle tentait d'ignorer la chaleur, qu'elle supportait mal, pour se concentrer sur ce qui se passait. Parmi les humains, il y en avait qui se préoccupaient vraiment des autres. Pas comme certains qui s'amusaient à assassiner toute une famille pour leur prendre le pouvoir... Cela étonnait toujours Nieri. Il faut dire que son premier contact avec eux n'avait pas été très... positif. Alors le comportement de celui-ci l'étonnait au plus haut point. Pas parce qu'il guérissait les citoyens, mais parce qu'il le faisait gratuitement. En fait, il n'était même pas humain. Et il se démenait pour les aider.

Un mouvement précipité de la foule attira son attention. Tous s'écartaient rapidement. L'Élémentaire détacha tranquillement son regard de la tente et le posa sur la source de toute cette agitation. Des soldats. Le regard de la jeune femme se durcit, alors qu'ils dépassaient tous ceux qui attendaient en file devant la "porte". Elle voyait en eux les mêmes que ceux qui avaient attaqué sa communauté. Sauf qu'eux savaient exactement ce qu'ils faisaient, et s'en amusaient. C'était infiniment pire. En plus, qui disait soldat, disait ennuis. Et pas que des petits, généralement.

Nieri se leva et épousseta un peu ses pantalons, pour suivre le groupe qui avançait toujours. Elle s'excusait poliment, se faufilait entre les patients. Arrivant enfin près de l'entrée, elle regarda ce qui se passait dans la tente par une fente. Malgré elle, elle sentait sa colère monter. Ces hommes représentaient tout ce que Nieri détestait chez les humains.

Lorsqu'un soldat tira l'homme par en arrière, les doigts de Nieri se crispèrent sur la toile. Lorsqu’ils s’approchèrent la l’endroit où elle se tenait, l’Élémentale recula. Juste à temps. Ils sortirent pour commencer à se taper dessus. Plusieurs autres soldats, alertés par le bruit, arrivaient en bousculant tout le monde sur leur passage. C’en était trop. La peau de Nieri sembla devenir plus pâle, plus fraîche, et la température ambiante sembla aussi chuter de quelques degrés. La balle de neige partit toute seule. Elle tourna vivement la tête, caressa d'un geste doux la joue d’un soldat qui venait de la saisir par le bras. Il... congela sur place. Un autre qu’elle n’avait pas vu lui tordit le bras derrière le dos et l’envoya par terre, sur les genoux.

- Mêle-toi de ce qui te regarde !

Étrangement, pour une fois elle était d'accord. Elle aurait dû se mêler de ses affaires. Mais bon, il était trop tard. La pointe d’une épée se retrouva sous la gorge de Nieri. Elle chercha à établir un contact entre la paume de sa main et le bras de son agresseur, en vain. Son autre main soutenait le haut de son corps, elle ne pouvait donc pas bouger. De plus, l’arme qui la menaçait l’empêchait de faire un quelconque mouvement. Son épaule l’élançait.

*Alors là bravo ma vieille. T’as fait fort. Très fort. Comment j’vais me sortir de cette merde ?*



[Je trouve qu'il manque quelque chose, mais bon ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander
Citoyen(ne)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 32
Race : Archange
Rôle : Médecin
Dragon : None
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Jeu 17 Avr - 0:34

[HJ: Je ne vois pas.]

Pendant un moment, Alexander avait regarder les soldats pour voir qui ferait le premier geste. Il put observer, du coin de l'oeil, la tentative de la jeune femme pour l'aider. Quelque chose chez elle, surtout avec ce qu'elle avait fait à l'un des soldats, lui disait qu'elle avait certaine habileté et que si les soldats ne l'avaient encore trucidé c'était qu'elle était passablement une bonne prise. Comme il avait pu entendre, elle aurait du s'occuper de ses affaires. Toutefois, l'archange ne pouvait cracher sur l'aide recu. Il eut vite une opportunité lorsqu'un soldat le chargea. Alors que ce dernier pointait son épée pour transpercer l'être céleste, ce dernier l'empoigna en l'esquivant d'un pas vers l'arrière. Il le prit sous le ventre et se servant à l'opposé la force de son adversaire, il réussit à le projeter dans les airs en visant celui qui tenait la jeune femme avec une épée sous la gorge. Le cri de celui qui vola vers l'autre, l'alerta trop tard, mais cela eut pour effet que son épée bougea de sous la gorge de la jeune femme et que ce dernier du la lâcher lorsqu'il reçu son comparse directement contre sa poitrine. Ce fut à ce moment précis que les autres fondits, mais ils furent ralentit quand soudain une épée était apparut entre les mains de l'Archange.

-Maintenant partez, où je me verrai forcer de réellement prendre les armes contre vous et vous ne désirez pas cela pour votre bien-être, en disant cela, l'archange leva assez la tête pour que ça capuche ne cache plus ses yeux et son regard en disait assez long sur ce qui attendait les parjures. Allez-vous en et laissez en paix ces gens.

La voix de l'archange avait perdu la douceur qu'il avait tandis qu'il soignait les gens plutôt et sa voix se faisait plus hautaine, plus forte, plus grave, mais surtout beaucoup plus menaçante. Les soldats hésitèrent et chargèrent en fin de compte. À ce moment, l'archange pasmoldia une phrase et une cercle de lumière apparut autour de lui. Lorsque les soldats vinrent pour le frapper, leur épées ne le toucha même pas etr se brisèrent contre une barrière invisible. Les soldats, pris de panique devant ce qu'ils crièrent être de la sorcellerie, fuyèrent en laissant les blesser qui partait comme il le pouvait. L'Archange s'en moquait bien, même si cela l'attristait que la foule restait silencieuse, mais que pouvait-il y faire, il avait commis lui-même une bévu et avait laissé place à ses sentiments. Il se détourna des soldats et marcha vers celle qui avait voulu l'aider et lui présenta sa main pour l'aider à se relever.

-Merci à vous pour votre aide, lui dit-il avec une voix douce et chaude, on me nomme généralement le docteur errant. Est-ce que ça va?

Sous sa capuche, il avait aussi retrouver son sourire, mais il avait de nouveau voilé ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieri
Citoyen(ne)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 223
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Jeu 17 Avr - 3:24

*Ben voilà. Aussi simple que ça. Tu t’fous les pieds dans les plats, et tu laisses aux autres le soin de t’en sortir. Su-per.*

Un adroit lancer du garde libéra Nieri de l’épée qui menaçait d’ouvrir sa gorge. Malheureusement, la poigne de fer qui enserrait son bras n’avait pas faibli, pas même une seconde et ne lui permettait donc pas de se relever. Après que le médecin eut pris la parole, toute l’attention sembla converger vers lui. Même l’homme qui tenait auparavant Nieri n’était plus tout à fait aussi attentif que quelques secondes auparavant. Finalement, il poussa brusquement la jeune femme sur le sol et se précipita pour attaquer, comme tous ses collègues. Elle se remit lentement sur ses genoux avec l’aide d’une toute petite demoiselle d’à peine cinq ans, qui lui demandait si elle allait bien. Une vraie petite infirmière. Nieri lui sourit gentiment et lui assura que tout allait pour le mieux. La blondinette prit la jeune femme dans ses bras en lui disant qu’elle avait été très courageuse, et qu’un jour elle serait comme ça elle aussi. L’Élémentale la regarda avec un air attendri. Cette enfant était absolument adorable. Elle lui rappelait une petite fille de sa communauté.

- Va rejoindre ta maman, elle doit s’inquiéter, lui dit-elle en lui caressant doucement les cheveux.

La petite fille lui jeta un dernier regard en lui faisant promettre de bien faire attention, comme seuls les enfants savent le faire. Nieri aquiesça, jouant le jeu, et la petite disparut. Une main tendue devant son nez lui fit lever les yeux et elle reconnut avec embarras l’homme qui l’avait aidée. Nieri prit la main de ses doigts frais, pour la forme, et se rétablit sur ses pieds.

- Je ne peux pas dire que je vous ai vraiment aidé, marmonna-t-elle.

Nieri laissa glisser la main de son vis-à-vis, qui devait commencer à se demander quand il pourrait la ravoir, et croisa les bras.

- Je vais très bien, merci.

À part que son épaule lui faisait un mal de chien, oui ! Mais pas question de l’admettre, ça non. Un fin sourire étira ses lèvres.

- Nieri, se présenta-t-elle. Je dois vous appeler Docteur, je présume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander
Citoyen(ne)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 32
Race : Archange
Rôle : Médecin
Dragon : None
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Ven 18 Avr - 7:06

-Je n'ai d'autre nom à offrir que mon titre de médecin. J'en suis désolé.

Alexander ne voulait donné son nom pour attirer l'attention. Après tout, il suffisait qu'on sache un nom pour faire un lien si seulement on avait pu voir une représentation quelquonc de sa personne. Bref, il voulait resté dans l'anonymat. Pour le moment, il agirait simplement en bon samaritain.

-Je suis par ailleur profondément désolé de vous avoir entraîner dans mes histoires. J'ai dit un mot déplacé et c'est ce qui a déclencher la baguarre. Disons que je suis plus un guérisseur que Médecins, mais pour la forme je n'agis pas comme tel. Vous me permettez?

Sans attendre, il posa sa main, tranquillement, sur l'épaule de la jeune femme, dont il sentit encore la froideur. Lorsqu'il eut contact, une faible et douce chaleur se diffusa dans l'épaule, ce qui eut pour effet immédiat de non seulement éffacer la douleur, mais la blessure. Il retira sa main et se recula à un bon pas de plus.

-Je crois que vous devez vous sentir mieux. Maintenant, je vais me retirer. Est-ce que je peux vous offrir quelque chose pour vous remerciez?

Il ne voyait plus la raison d'offrir ses services plus longtemps, les gens se dispersaient par peur des représailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nieri
Citoyen(ne)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 223
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Lun 21 Avr - 2:39

La jeune femme haussa légèrement les épaules, lui signifiant que son nom n'avait pas vraiment d'importance. Elle pouvait très bien comprendre qu'il ne souhaite pas le divulguer à n'importe qui. Les excuses du médecin l'étonnèrent au plus haut point. Si elle avait été moins curieuse, Nieri n'aurait eu aucuns problèmes. Elles ne devait cette blessure à l'épaule qu'à elle-même et à personne d'autre. Sauf peut-être le crétin qui lui avait tordu le bras, mais Nieri l'avait cherché il faut dire.

- Ne vous excusez pas. C'est entièrement ma faute, si je ne peux pas me contenir et fouiner.

À peine avait-elle fini sa phrase qu'il posa la main sur son épaule. Elle était chaude. La chaleur se répandit dans son épaule, chassant ainsi la douleur. Nieri passa une main sur l'endroit ou elle avait été blessée. Plus aucune plaie, rien. Un peu surprise, encore une fois, elle lui offrit un sourire chaleureux alors qu'il reculait. Il devait avoir envie de s'en aller.

- Oui, c'est bien mieux. Merci.

Encore des remerciements ! Mais elle n'avait absolument rien fait ! Ou plutôt, Nieri s'était simplement mise les pieds dans le plat. Elle secoua la tête et croisa les bras.

- Ne me remerciez pas. Franchement, je ne vous ai pas été d'une grande utilité.
Merci plutôt à vous de ne pas m'avoir laissée dans le pétrin.

L'Élémentale lui fit un dernier sourire et recula d'un pas, avant de tourner les talons et repartir tranquillement en sens inverse.

- Bonne journée, Docteur. Ce fut un plaisir.

Elle se fondit dans la foule, repartant en même temps que les citoyens ayant assisté à la scène.




http://ryu-legend.keuf.net/jardin-central-f11/petite-promenade-avec-haliell-t52.htm#1269


Dernière édition par Nieri le Lun 28 Avr - 5:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander
Citoyen(ne)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 82
Age : 32
Race : Archange
Rôle : Médecin
Dragon : None
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   Jeu 24 Avr - 14:35

Le départ de la jeune femme fit sourire l'archange. Il sentait bien qu'elle n'aimait pas qu'il s'excuse ainsi, mais il n'avait aucun problème avec ça parce qu'en fait il l'a remerciait d'avoir encore ce qu'on appellait du coeur. Elle avait qu'en même tenté de vouloir l'aidé et cela, Alexander l'honnorait. L'être céleste la salua en s'inclinant un peu et se retourna aussi. Il regarda la tente un bon petit moment avant de se mettre à marmoner une incantation. Sous les yeux de quelqu'uns, la tente se volatilisa dans les airs pour être sous les yeux d'Alexander dans un petit crytale.

*Voilà, pensa-t-il en se retournant vers Neiri, Au moins, y a-t-il des gens encore capable de bon sentiment. Le monde n'est pas encore fini, mais il ne m'appartient plus. C'est au mortel et immortel de la nouvelle génération de voir à leur future et non pas à d'ancien guerrier.*

L'Archange soupira devant ce qu'il pensait, il savait bien, au fond de lui, que ce qu'il disait, n'avait de sens que pour lui. Il tentait simplement de se convaincre que la meilleur chose était pour lui de rester hors du coup, mais il lui arrivait plus souvent de regretter. Il n'était pas encore prêt à prendre cette décision. Il fit ses adieux à se village, qui possèdait pour lui tant de souvenir, pour prendre le chemin de la sortie de la ville. Il souhaita mentalement bonne chance à Neir et bon voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance physique peut-être guérit par magie, mais seul l'espoir guérit celle de l'âme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryu-Legend :: Norath :: Village de Norath :: Marché du village-
Sauter vers: